Édition 2011






Festival Passages 2011

Y a-t-il toujours trop d’étrangers dans le monde ?

Du 7 au 21 mai 2011 - Place de la République - Metz

+ Télécharger la plaquette

+ Télécharger la revue de presse

Édito

1996, première édition de Passages à Nancy.

2011, première édition de Passages à Metz...

Entre ces deux dates environ 150 spectacles venus de l’est de l’Europe, entre ces deux dates une fidélité amoureuse à ces milliers d’artistes venus poser pour quelques jours leurs valises et leurs théâtres en Lorraine. Entre ces deux dates, il y en a eu des voyages, des découvertes, des langues nouvelles, des sourires échangés, des mains serrées et des embrassades chaleureuses entre acteurs, metteurs en scène, écrivains, techniciens, spectateurs, musiciens, surtitreurs, ouvreurs et ouvreuses, éclairagistes, scénographes, photographes, universitaires, journalistes, cuisiniers, serveurs et serveuses, médiateurs et médiatrices, amis et camarades, élues et élus, public toujours et encore, jeunes et moins jeunes, graphistes, théâtres amis et partenaires, chauffeurs et responsables de logistique, restaurateurs et hôteliers, administrateurs et administratrices, comptables et gardiens, chanteurs et poinçonneurs... et ceux ou celles que j’oublie mais qui n’ont pas oublié ce festival où l’on vient pour découvrir ce qui est inconnu, où l’on vient pour découvrir d’autres regards sur le monde grâce à cet art partagé et unique qu’est le théâtre. Pour la préférence internationale avons-nous souvent dit. Pour entendre d’autres langues que la française (que nous aimons of course) sur nos scènes. Pour dire, avec la fête en plus... et tous les jours que dure Passages, que la Lorraine est terre de passages et de brassages et que – rappelez vous ce que la jeunesse de France disait il y a quelques années – «la France c’est comme une mobylette, elle avance mieux avec du mélange». Donc nous continuons après Nancy, ville voisine. Et voilà que Passages pose ses théâtres à Metz. Et voilà que Passages installe son campement Place de la République. C’est beau de voir les comédiens s’installer sur un grand morceau de République. C’est beau de voir des comédiens étrangers venus d’Ukraine, de Russie, d’Israël, du Maroc, de Turquie, de Chine, de Hongrie, de République Tchèque, de Suisse, de Belgique, d’Italie et d’ailleurs croiser ceux d’ici.

 Mais pourquoi ce passage de Nancy à Metz?

Pour tout recommencer, pour recommencer le voyage, parce que la Ville de Metz et le Conseil Régional de Lorraine croient dans cette nouvelle implantation de nos chapiteaux, que leur confiance et leur soutien nous engagent à continuer nos voyages, à continuer à tisser des liens pacifiques et fraternels avec nos amis de l’est de l’Europe et d’ailleurs.

Alors nous allons continuer...

Alors nous allons tenter de vous étonner...

Alors nous allons continuer à faire souffler des vents inconnus du 7 au 21 mai à Metz mais aussi à Nancy, Vandoeuvre-lès-Nancy, Lunéville, Luxembourg, Dijon, Montpellier, Paris... Merci donc à ceux qui nous ouvrent les portes de leurs théâtres et nous permettent d’inviter théâtres et musiques, d’organiser des rencontres, de présenter des films, d’exposer... Merci à tous ceux – et ils sont très nombreux – qui nous apportent chaleureusement leur soutien dans cette nouvelle aventure exaltante...

Charles Tordjman